Surf - Les dignes héritiers de Jack O'Neill : Beau Cram

La série "The O'riginals" est de retour avec trois nouveaux portraits authentiques et atypiques.

- @oceansurfreport -
"I'm not much into business; i'm into the ocean", était le leitmotiv de Jack O'Neill. Disparu il y a maintenant deux ans dans sa maison de Santa Cruz, le fondateur du 1er surf shop avec sa marque éponyme, inventeur de la première combinaison de surf en 1953, des chaussons néoprène et des lycras de protection - pour ne citer que ces innovations -, a laissé un grand vide derrière lui.

La série "The O'riginals" s'attache justement à dresser les portraits authentiques de surfeurs pour lesquels Jack O'Neill a développé sa marque. Initialement pas les membres du Championship Tour qui, munis d'un lycra, s'affrontent sur les meilleurs vagues du monde. Ni les free-surfeurs à temps plein qui parcourent la planète dans l'optique de produire du contenu. Les mini-documentaires produits par O'Neill se focalisent sur ces personnes qui jonglent entre travail et études et possèdent un surf d'exception.

Le premier des trois épisodes de la saison se consacre à Beau Cram. Fils de Richard Cram, ancienne légende du surf australien notamment connu pour avoir tourné dans "The Performers", un film iconique des années 80, Beau est menuisier de profession. Et quand il ne manie pas le bois, il tire bénéfice de l'argent qu'il a économiser pour partir à l'autre bout du monde et scorer un J-Bay en feu armé de son retro-twin, ou alors il profite de ses home-breaks de Sydney pour parfaire ses gammes en Alaia. Un nomade des temps modernes.

>> Réalisation : O'Neill.

        
Mots clés : o'neill, o'riginals, beau cram | Ce contenu a été lu 2222 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 18/10/2019
Rebelote du 19 au 27 octobre entre Hossegor, Capbreton et Seignosse.
Jeu Concours
THE YOGI SURFER
Gagnez 2 nuits pour 2 personnes pour un trip surf et yoga de rêve