Surf - ''The Strong Man'' : la leçon de vie d'Arran Strong

Derrière son large sourire, ce surfeur atteint d'un déficit en Alpha-1-antitrypsine dissimule un passé douloureux.

- @oceansurfreport -


Derrière son large sourire, Aaran Strong dissimule un passé douloureux, malmené par des allers-retours incessants à l'hôpital.

Diagnostiqué déficitaire en Alpha-1-antitrypsine, une maladie génétique rare, à l'âge de trois mois, ce jeune surfeur qui réside au Portugal n'a en effet pas connu une enfance facile. En quantité trop faible, cette protéine initialement envoyée dans les poumons par le sang n'assure plus son rôle protecteur et peut entraîner une grave maladie pulmonaire ou hépatique.

Malgré ses efforts, son courage et sa détermination, Aaran a été rattrapé par cette affection rare en 2018. Victime d'une crise épileptique en pleine session, il a dû être secouru et ramené sur le rivage, inconscient, par ses amis.

À son réveil, il apprend qu'il doit rester éloigné des peaks pendant près d'un an. Plutôt que de prendre son mal en patience, Aaran décide de se mettre au triathlon et accomplira son premier half-Ironman en septembre 2019. Depuis Arran a fait son retour à l'eau. Dans "The Strong Man", un court-métrage de Ricardo Pina, Arran délivre un message d'espoir. De la plus belle des manières.

Réalisation : Ricardo Pina (@pinesi)

Mots clés : portugal, maladie, arran strong, portugais, crise épileptique, surf | Ce contenu a été lu 1950 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/10/2021
Le plaisir de claquer une session dans un sanctuaire du surf, en marge des Challenger Series.
Région | Le 09/10/2021
Le partage du mode de vie insulaire selon Manuel Morgado.
Bodyboard | Le 14/09/2021
Le Français double champion du monde a fait un très beau parcours au Portugal.
Jeu Concours
Quiksilver
Remportez une combinaison 4/3mm et deux autres pièces de la nouvelle capsule Mongrel Tongue