Voyages - Une saison de surf au Nicaragua

Entre décembre et avril, la saison sèche brille par ses houles constantes et de solides vents offshore.

- @oceansurfreport -


Le Nicaragua. Le skimboardeur Blair Conkin avait choisi la destination pour y établir ses gammes cet été, et c'était la destination du mois d'avril en 2018. On la présentait d'ailleurs comme "la destination parfaite pour un surf trip". En cause, ses 330 jours de vent offshore et des houles régulières chaque année. Sans parler des températures de l'eau allant jusqu'à 28°C et une température moyenne extérieure d'environ 30°C, toute l'année. Le rythme des vagues se cale (comme toujours) sur les saisons. Entre mai et novembre, ce sont les saisons des pluies et leurs tempêtes tropicales qui amènent leur lot de grosses vagues, tandis qu'entre décembre et avril, la saison sèche brille par ses houles constantes (majoritairement venues du sud) et de solides vents offshore.

Parmi les spots sur lesquels garder un oeil, on citera playa Hermosa, playa Maderas, playa Colorado, Popoyo (peut-être le plus célèbre du pays) ou encore le beach break d'Astillero (parmi tant d'autres !). Sur place, Sean Pearson guide des trips de surf, et c'est donc le mieux placé pour lire les prévisions et scorer sur les spots du pays lors de leurs meilleurs jours. Dans ce condensé, six minutes du meilleur du pays dans sa haute saison de surf. Régalade.

> Vidéo par Sea Nicaragua

>> Retrouvez plus d'articles de surf au Nicaragua



 
Mots clés : nicaragua, sean pearson | Ce contenu a été lu 2435 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Bodyboard | Le 10/10/2021
Quatre bodyboardeurs californiens scorent le spot de The Boom.
Waterman | Le 04/08/2021
Le skimboardeur pro a fait le show sur une short softboard.
Surf | Le 14/06/2021
Les beach breaks de Playa Colorados en pleine effervescence
Jeu Concours
Quiksilver
Remportez une combinaison 4/3mm et deux autres pièces de la nouvelle capsule Mongrel Tongue