XXL - États-Unis : Mavericks sort de ses gonds

C'était la semaine dernière au Nord de la Californie.

- @oceansurfreport -

En Atlantique comme dans le Pacifique, les tempêtes n'ont pas tardé à se former au large des côtes. L'Europe a connu le lancement officiel de la saison XXL juste avant le second confinement, le 29 octobre dernier, avec la renaissance de Mullaghmore, Belharra et Mundakapour ne citer que ces spots.

De la Californie à Hawaï, les surfeurs de gros ont du patienter davantage avant de sortir les guns de leurs garages. Mais en ce début du mois de décembre, un swell considéré comme le plus gros depuis décembre 2019 dans le Pacifique Nord a réveillé la plupart des spots de l'archipel hawaïen et de la Californie. C'était gros, très gros à Peahi. C'était puissant, très puissant à Mavericks.

Avec le Covid-19, le confinement et les mesures sanitaires liées à la pandémie, les surfeurs internationaux n'ont pu envisager de rejoindre ces hauts lieux du surf mondial. De fait, de Maui à la Californie, les locaux ont pu surfer entre eux. Mais d'un spot à l'autre, le line-up n'était pas vierge pour autant.

Réalisation : Powerlines Productions

    
Mots clés : mavericks, californie, hawaii, surf de gros, xxl, pacifique, houle, tempête, états-unis | Ce contenu a été lu 7993 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 19/01/2022
Les conditions sont rarement aussi solides sur le fameux spot de San Francisco.
Région | Le 15/01/2022
Tout y est plus brut, mais cela n'empêche pas à certaines sessions d'être complètement épiques.
XXL | Le 12/01/2022
Qu'est ce qui pousse quelqu'un à droper un mur de plusieurs mètres ?