Contest - Landes : quelles conditions pour le Quiksilver et Roxy Pro France ?

Un update sur les prévisions, alors que la compétition a été lancée ce matin.

- @oceansurfreport -

(Mise à jour du 19 octobre, 12h30)

Honneur aux dames. À ce stade, seul le round of 64 du Roxy Pro a été lancé, comme prévu dans de petites conditions. ON samedi matin, la compétition a été interrompue dans l'après-midi au moment de la marée haute, après sept séries. Il a ensuite été complètement OFF dimanche et lundi, avant de reprendre ce matin dès 8h45.

Avec neuf séries restantes, les filles se sont remises à l'eau dans de petites conditions. À marée basse, le directeur de compétition Travis Logie a pris la décision de passer la compétition en "double banks", ce qui signifie que deux heats seront lancés en simultané, le premier sur le banc sud et le second sur le banc nord. Les conditions s'améliorant, les organisateurs espèrent conserver cette situation le plus longtemps possible.

Le banc nord fonctionnant bien moins à marée haute, la compétition repassera vraisemblablement en "single bank" dans l'après-midi (marée haute à 16h54). Le banc sud, lui, a la particularité de fonctionner en marée basse et en marée haute, ce qui améliore les probabilités de garder la compétition ON une grande partie de la journée. Il est prévu que le round of 96 du Quiksilver Pro soit lancé dès que ce round du Roxy Pro sera fini. L'objectif est donc d'avancer au maximum dans la compétition aujourd'hui, 160 compétiteurs étant attendus sur ces neuf journées de waiting period (5 jours restants). Cette avancée dans les rounds devrait être rendue possible par la hausse de la houle en milieu d'après-midi, et un vent restant majoritairement offshore.

Entrée de houle, mardi 19 octobre, 15h.


Cependant, les conditions se gâtent dès demain (mercredi 20 octobre). La grosse houle d'ouest prévue la semaine dernière fait son entrée, et avec elle des vents onshore à plus de 35 km/h, qui risquent de rendre la décision d'un lancement impossible. Quelques fenêtres pourraient tout de même s'ouvrir dans la journée, notamment selon l'orientation du vent susceptible de tourner dans l'après-midi. Les prévisions pour la journée de jeudi restent inexploitables : plus de trois mètres de houle et jusqu'à 40 km/h de vent onshore, le spot ne permettra sûrement pas de continuer la compétition, avec des vagues agitées de près de 3m.

La dépression s'éloignant à nouveau des côtes dès la nuit de jeudi à vendredi, il faudra garder un œil sur la journée de vendredi, qui pourrait se montrer solide mais exploitable (selon l'orientation du vent et les entrées de houle, prévues tout de même entre 2 et 3 mètres sur la journée), avec une période de 12 secondes correcte. La houle continue de descendre sur la journée de samedi, qui à ce jour devrait être une journée ON : houle d'ouest de 1m70 à 1m en fin de journée, vent offshore aux alentours de 20 km/h pour des vagues aux alentours de 1m50.


Cet article a été publié une première fois le 13 octobre 2021.

Ça commence dès ce week-end à Hossegor. Les meilleurs athlètes des Qualifying Series (QS) ont rendez-vous du 16 au 24 octobre sur le spot des Culs Nus pour le Quiksilver et ROXY Pro France 2021, troisième des quatre étapes des Challenger Series de la World Surf League.

Les surfeurs se disputeront les places de qualifications sur le Tour 2022, qui seront décernées à l'issue de ces Challenger Series à Hawaii début décembre.

Dans les prochains jours, deux compétitions seront à l'honneur : Le Quiksilver et Roxy Junior Pro 40, qui couronnera les deux champions européens juniors (parmi 32 filles et 64 garçons) du 13 au 15 octobre, et le Quiksilver et Roxy Pro France (Challenger Series).

Après deux épreuves (aux États-Unis et au Portugal), ce sont les Hawaïens qui mènent la danse : Ezekiel Lau en tête du classement chez les hommes, et Gabriela Bryan chez les femmes. Côté français, les yeux seront tournés sur Pauline Ado, en grande forme depuis sa troisième place à Ericeira et 4e au classement. Elle est suivie par Vahine Fierro (12e) et Maud Le Car (52e). Mihimana Braye est le premier tricolore au classement (en 35e position), suivi par le Réunionnais Jorgann Couzinet (46e) et Kauli Vaast (50e).

Pour rappel, les 12 premiers surfeurs et les 6 premières surfeuses de ce classement intégreront le Championship Tour 2022.

Alors à quoi peut-on s'attendre à Hossegor dans les prochains jours ?

Le spectacle pourrait être au rendez-vous ! Si le début de la waiting period s'annonce discret avec 50 centimètres de houle prévus de samedi 16 à lundi 18, les choses changent dès mardi 19 : une houle de 1m à 1m40 pourrait pousser des vagues jusqu'à 1m60, soutenue par un vent onshore dans la matinée qui tournera dans la journée.


Cette houle sera due à une dépression au Nord de l'Atlantique, dont le cœur s'approchera des côtes de l'Irlande mercredi avant de remonter vers la mer de Norvège jeudi 21 pour s'y éloigner vendredi 22.

Ce mouvement devrait déclencher de grosses houles d'ouest de 2 mètres dans les Landes dès mercredi et potentiellement s'approcher des 3 mètres avec une orientation nord-ouest au plus gros des prévisions jeudi 21. Le train de houle s'éloignera ensuite peu à peu, conservant tout de même une orientation nord-ouest et de la taille pour la journée de vendredi 22.

Si on peut facilement imaginer une journée ON mardi, et espérer du spectacle mercredi, quelques réserves sont à émettre sur la journée de jeudi, une houle trop puissante pouvant aussi saturer le spot au lieu de lui donner vie.

Le vent devrait lui rester modéré toute la semaine, et tournera probablement au fil de la journée, les températures variant beaucoup en cette période de l'année (28° prévus mardi après-midi contre 13° le matin).

Prévisions de houle pour la journée du mardi 19, 9h

Pour ce qui est de la taille et de la forme des vagues, il faudra se fier à la qualité du banc de sable. Le spot fonctionne en cette période (à voir : le portfolio d'une belle session fin septembre), comme on a pu l'observer notamment lors de la finale de l'Open de France en début de semaine. Mais comme toujours dans le surf, rien n'est jamais joué d'avance, et c'est mère nature qui mène la danse ! On l'a vu lors la compétition organisée mardi par la Fédération Française de Surf : si le matin on faisait face à un plan d'eau glassy, il s'est montré plus brouillon et agité à mesure que la journée avançait, pas aidé non plus par la marée basse en milieu de journée.

En attendant de découvrir ce qu'il en est dans les jours à venir, on espère que tous les signes passent bien au vert pour que cette compétition en terre française nous réserve de belles journées de surf en ce mois d'automne.

>> Lire ou relire : Tuto - Lire les prévisions de surf, comment ça marche ?

                          
Mots clés : quiksilver, challenger series, quik pro, roxy, roxy pro, conditions, previsions, culs nus, hossegor, landes, wsl | Ce contenu a été lu 5141 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Contest | Le 20/10/2021
Sur le spot des Culs nus à Hossegor, nous avons suivi l'évolution des conditions toute la journée.
Surf | Le 24/04/2021
Plongez dans la filmographie généreuse et qualitative du plus Français des Italiens.
WCT | Le 11/10/2020
Il y a un an jour pour jour, le Réunionnais remportait l'épreuve landaise du CT. Sans se douter que celle-ci serait la dernière...
Jeu Concours
Quiksilver
Remportez une combinaison 4/3mm et deux autres pièces de la nouvelle capsule Mongrel Tongue