Matos - Dans le quiver d'Arnaud Graciet, rider pour Fatlines

- @oceansurfreport -

Grâce à la rubrique Surf Report Matos 2017 retrouvez régulièrement l'interview technique d'un pro ou d'un amateur de surf qui nous fait découvrir son quiver. Aujourd'hui découvrez l'interview spéciale matos d'Arnaud Greciet pour Fatlines.

Fiche Signalétique

Nom : Greciet
Prénom : Arnaud
Surnom : Nono 
Date de naissance : 04 / 04 / 1984
Résidence : Anglet
Stance : Regular 
Sponsors : Fatlines Surfboards, Picture Organic Clothing, Cool Shoe, MILF Sunglasses
Spots favoris : Madrague, Corsaires, Secret Landes 
Surfeurs/euses favoris : Mon père « Le Bear », Dave Rastovich, Harley Ingleby, Romain Maurin (local)
club: O SurfClub

Hello Arnaud, comment se déroule l'année 2017 pour l'instant de ton côté ?
Une bonne année, je suis content. Mon boulot (Pédicure-Podologue) à Biarritz se passe bien. Une bonne année de surf au Pays Basque. Puis j'ai découvert l'Algarve au Portugal en janvier et la Martinique en mars avec ma copine, c'était parfait. J'ai aussi participé à deux compétitions que j'aime bien, la 901 XL à Vieux-Boucau (1/4 de finale) et le Longboard Pro-Am de Montalivet (1/2 finales classic et modern). Sinon j'ai terminé les travaux de ma maison à Anglet, partagé pas mal de sessions avec les potes et la famille. Et quelques apéros aussi...

Quels sont tes plans pour les prochains mois ?

J'ai participé aux Masters de Longboard à Vieux-Boucau début octobre et j'ai terminé 2ème. Je n'ai jamais fait de compétition étant gamin, maintenant j'aime bien en faire de temps en temps, mais sans aucune pression de résultats, juste pour le plaisir d'être 4 à l'eau. Ensuite on part quelques jours, avec l'équipe de Picture Organic Clothing (Bruno Degert, Txomin Sorraits et d'autres) pour réaliser une vidéo. Mini trip à la cool, dans le Pays Basque espagnol pour faire des images.

Est-ce tu prévois de passer l'hiver chez toi et de résister au froid ou tu comptes t'envoler vers des destinations plus chaudes ? 
Je vais passer l'automne et l'hiver chez moi. J'aime bien bouger à droite à gauche dans le coin, pour surfer différents types et tailles de vagues (sur le sable ou le caillou) selon les swells. Mon père est dans les Landes donc je monte souvent pour surfer avec lui sur des bancs de sable moins peuplés. Sinon je retourne une semaine en Algarve en Décembre.

Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur ton quiver actuel ?

Olivier m'a fabriqué deux longboards :
- Un Noserider 9'1x 22 x 2(7/8) (modèle Fatnose). Blank: Burfoard P.U, Glass : Tinit 6 oz bottom+ 2x6 oz top, single fin USbox, résine tintée Silmar. Shape classic avec une grosse cuillère sous le 1/3 avant pour faire des noses et une carène en V. Flat Rocker, rails hauts. J'utilise une grosse dérive à l'ancienne. Idéal pour les petites vagues.

-L'autre Longboard (H-Perf) est un 9'1 x 22(1/2) x 2(3/4). Blank: Marko Foam latte bois. Glass: 6oz bottom et 4+4 oz top. Rocker très prononcé avec une carène mixant simple concave sous le nose puis double concave jusqu'au dernier tiers finissant avec du V. Déco au spray acrylic. Les rails médium sont très fins. Deux petites dérives latérales (futures) et une dérive centrale sur boitier 7.0. Hyper léger, hyper maniable avec des rails plus pincés. Très bon longboard pour des vagues plus grosses, idéale pour 1m50, 2m à Lafiténia. 

-J'ai également un petit FishMix Deepswalow 5'10 x 20(1/2) x 2(3/8). Blank: Marko Foam non latté. Glass: Innegra Carbone rails, Tint 6 oz bottom, 6+4 oz top. Résine époxy Entropy. Dérives Quattro Futures. Modern fish avec une carène V sur les rails plus double concave, flat rocker. Rapide, maniable et facile à la rame. La planche passe partout.

J'ai pu également tester d'autres modèles Fatlines de différentes tailles, il a une gamme très large de différents shortboards.

Pourquoi collaborer avec Fatlines ?
J'ai découvert Fatlines il y a environ 5 ans. Je ne connaissais pas cette marque.  'ai vu des potes (Ander Ithurbide, Nicolas Desbieys) qui surfaient avec ses planches et qui en étaient content. J'ai donc rencontré Olivier Magnan et je lui ai demandé s'il était ok pour faire des longboards. Il a tout de suite été hyper motivé. Il est passionné et a envie de bien faire les choses. Il prend le temps de comprendre ce que le client attend d'une planche. J'ai adoré son premier Longboard et du coup j'ai continué avec lui. Il est toujours chaud pour essayer de nouvelles planches et on s'entend aussi très bien pour des décorations un peu « banzaiii ». 

Comment fais tu évoluer ton matos avec Olivier ? Quelle a été ta dernière requête ?

Sa dernière planche est le H-Perf. Nous avons apporté pas mal de modifications par rapport au précédent, notamment un niveau du rocker et du poids de la planche, l'ancienne étant trop lourde. Ensuite l'épaisseur et les rails ont été modifiés. Pour ce qui concerne les matériaux, je le laisse faire, je lui fais confiance, chacun son métier. Il me demande ce que j'attends de la planche, quel type de vague je veux surfer avec et je le laisse bosser. Il travaille tous les matériaux, EPS, Epoxy, rails carbones etc... Pour l'instant sa dernière planche est parfaite. C'est exactement ce que j'attendais. Je voulais une planche légère, tout en sachant qu'elle serait plus fragile. Maintenant je sais que je dois faire attention pour ne pas la lui ramener en deux (rires).

A quel point la relation avec le shaper est importante ?
Le travail du shaper est magnifique. Il crée ce qui va permettre à un surfeur de s'éclater et de triper sur une vague. Peu importe le niveau ou le gabarit de la personne, le shaper aujourd'hui peut tout faire. Mais il faut savoir prendre le temps de lui expliquer ce qu'on veut, être patient et lui faire confiance. On échange pas mal avec Olivier, on parle de ce qui va ou pas et de ce qu'on peut modifier, on essaie aussi de surfer ensemble, comme ça il voit les défauts en direct. Personnellement je ne suis pas difficile avec mes planches. Avant de connaitre Olivier et Fatlines, je surfais avec un peu tout ce que je trouvais comme planche, j'ai surfé pas mal de vieux oignons, j'aimais bien ça et je me suis fait pas mal chambré par tout Anglet. J'étais jeune et n'avais pas trop d'argent donc je me foutais d'avoir du bon matos. J'étais en mode, planche pourrave et combis trouées (d'ailleurs merci à Bruno Degert qui m'a pas mal dépanné à l'époque). Aujourd'hui avec Fatlines et les autres sponsors, j'ai la chance d'avoir de bonnes planches et du bon matériel et maintenant j'en prend soin. J'essaie, en échange, de publier un max de photos/vidéos sur les réseaux sociaux pour les aider.

Quelle est ta planche fétiche ?

Mon modèle fétiche est le 9'1 H-Perf. Pour tout type de vague même avec de la taille. Polyvalent.

Quels sont tes projets pour la deuxième partie de 2017 ?
Profiter à fond du mini trip avec Picture et essaye de ramener de belles images et d'en sortir une bonne vidéo. Sinon rien d'exceptionnel pour cette fin d'année, peut-être essayer de choper deux/trois vagues solides vers Guéthary, et pourquoi pas avec un gun Fatlines, c'est ce qu'il me manque au quiver. On va voir ça avec Olivier. Et une semaine pépère en Algarve.

Un dernier mot ?
Tout d'abord merci Surf-Report pour cette interview.Merci Olivier (Fatlines) pour ta confiance et ton aide, content de bosser avec toi, et j'espère que ça continuera encore longtemps.Merci aux partenaires Picture Organic Clothing, Cool Shoee et MILF Sunglasses qui me fournissent du super matos (wetsuits Naturalprene, fringues, tongues et lunettes). Merci au « Bear » qui m'a appris à surfer. Et merci à tous ceux qui m'aident à avoir des images: Marion, Bruno, Lili, Txomin, Laure, Fred (Allons rider) et Guillaume (surfpix)...
" Profitez à fond de chaque jour qui passe et bon surf à tous! " 

>> Retrouvez les planches Fatlines Surfboards dans la rubrique Matos 2017.

Mots clés : interview matos, fatlines, arnaud greciet | Ce contenu a été lu 4533 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Matos | Le 13/06/2016
Avec Thomas Joncour
   SURF SHOP
Surf Shop
Jeu Concours
ROARK
Gagnez une chemise Roark !