Pédagogie Environnement - Petite anatomie de l'océan : quelle différence avec la mer ?

Non, ce n'est pas une question de surf, les surfeurs méditerranéens pourront vous l'assurer !

- @oceansurfreport -

Septembre marque le mois de la journée mondiale de la mer, qui aura lieu le jeudi 30. Celle-ci est célébrée par l'Organisation maritime internationale et l'ensemble de ses membres afin de sensibiliser au rôle du secteur maritime dans l'espace international. Cette date n'est pas à confondre avec la journée mondiale de l'océan, qui elle est célébrée le 8 juin, et a pour vocation de "rappeler que les océans jouent un rôle primordial dans notre subsistance. Véritables poumons de notre planète, ils fournissent, par exemple, la plupart de l'oxygène que nous respirons" comme il est indiqué sur le site des Nations Unies. 

Pourquoi cette distinction ? Parce que ces éléments naturels, bien que très similaires, ont en fait nombre de différences. Et même si dans le Sud-Ouest on dit "je vais à la mer" en parlant de l'Atlantique et que ça ne dérange personne, on en profite quand même aujourd'hui pour se rappeler pourquoi il existe deux termes pour désigner ces immensités bleues.


La première différence, vous l'aurez deviné, est en termes de superficie : l'océan est plus grand que la mer. Pour comparaison, la plus grande mer sur Terre, la mer des Philippines s'étend sur 5 millions de km², alors que l'Arctique, le plus petit des océans, en recouvre 14,09 millions.

Il existe seulement cinq océans sur la planète : Pacifique, Atlantique, Indien, Arctique et Austral. Les mers et océans représentent au total plus de 361 millions de km², sur la superficie totale de la Terre de plus de 510 millions de km². Dans le lot, l'océan Atlantique s'étend sur pas moins de 106 millions de km², et la mer Méditerranée sur près de 3 millions de km².

Une nuance est cependant à intégrer : les océans incluent en fait les mers dans leur superficie. Par exemple, l'océan Indien compte pas moins de 15 espaces maritimes subordonnés, dont la Mer d'Andaman (à l'ouest de la Thaïlande), le golfe du Bengale (à l'est de l'Inde) ou encore la mer d'Arabie (à l'ouest de l'Inde). Ces mers se nomment les mers bordières : lorsqu'elles sont disposées le long du contour des océans et fermées par des péninsules, des îles ou des hauts-fonds. 

Dans le cas inverse, on trouvera les mers annexes, qui elles communiquent avec l'océan uniquement par un détroit et sont entourées par des terres émergées, comme la mer Méditerranée.


Une seconde différence notoire se situe en termes de profondeur. La mer est en moyenne moins profonde que l'océan. Si certaines mer comme la mer de Norvège et la mer de Corail peuvent atteindre respectivement quatre et neuf kilomètres de profondeur, d'autres sont beaucoup moins profondes, à l'image de la mer du Nord ou la Manche qui ne font (que) 200 mètres de profondeur. Près de la moitié des eaux océaniques dépassent les trois kilomètres de profondeur, et le point le plus profond connu à ce jour en atteint plus de onze : il s'agit de la fosse des Mariannes, dans le nord-ouest de l'océan Pacifique.

Autre disparité, bien que les océans soient plus grands c'est pourtant dans les mers que l'on trouve la plus grande diversité biologique (connue). Cela peut s'expliquer justement par la différence de profondeur entre les deux éléments : les espèces marines ont besoin des fonds marins pour se nourrir et vivre. Les récifs coralliens, par exemple, abritent une biodiversité exceptionnelle et offrent un panorama sans pareil de la vie sous-marine. Beaucoup d'espèces dépendent aussi de la lumière solaire, laquelle est complètement inexistante sous 1000 mètres, et déjà largement atténuée à partir de 100 mètres de profondeur.

Enfin, il semblerait que les mers soient plus salées que les océans, la faute à un degré d'évaporation plus forte, dû notamment à la proximité des terres émergées qui sont des sources de chaleur. Si la salinité de l'océan est de 35 grammes/litre en moyenne, la majorité des mers du monde affiche des indices plus élevé.

> Lire ou relire : Petite anatomie du déferlement d'une vague

>> Retrouvez tous les articles de surf en mer méditerranée

  
Mots clés : mer, ocean, anatomie, profondeur, mer annexe, mer bordiere, especes marines, biodiversité | Ce contenu a été lu 2560 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 01/09/2021
Direction l'Oman, où le surf bien que discret compte nombre de spots.
Pédagogie Météo | Le 22/07/202...
Un coup d'oeil au phénomène qui établit un lien entre changement climatique et épisodes météorologiques extrêmes
Surf | Le 19/07/2021
Second edit 100% twin et 100% satisfaisant.