SUP - Deux titres pour la France aux championnats d'Europe de Stand Up Paddle

Camille Dubrana et Tiphaine Maillard sont championnes d'Europe, Benoit Carpentier et Titouan Pajot vice-champions au Danemark.

- @oceansurfreport -

- Informations via la Fédération Française de Surf -

L'équipe de France a entamé sa campagne continentale en remportant deux titres et deux médailles d'argent ce lundi matin au Danemark. Camille Dubrana et Tiphaine Maillard sont championnes d'Europe, Benoit Carpentier et Titouan Pajot vice-champions. 


Championnes

L'EuroSup a commencé par quatre surprises pour les quatre finales du Sup Surfing. Aucun des quatre favoris sur le papier n'a gagné et ce sont donc quatre outsiders qui repartent de Hvide Sande (côte ouest du Danemark) avec l'or autour du cou. A commencer par les Françaises Camille Dubrana et Tiphaine Maillard, nouvelles championnes d'Europe pour leur toute première participation.

Dubrana a déjoué tous les pronostics qui envoyaient la double championne d'Europe en titre espagnole Iballa Ruano Moreno sur la plus haute marche du podium pour remporter la catégorie Open dames. A la lutte avec deux Espagnoles, la Bretonne a été hyper active (11 vagues prises) et a fait la décision dans les derniers instants (5.15 et 7.25 pts). 

« J'ai eu une premier série avec la finale de repêchages qui m'a permis de me mettre en confiance et d'appréhender le spot. Les conditions n'étaient pas faciles mais surfables. En finale, je lâche les chevaux car j'étais avec deux adversaires redoutables. J'ai trouvé les bonnes vagues. Je suis montée en puissance tout au long de la compétition. Je réussi mon ojbectif ! Je suis contente de ce titre. C'est la plus grande performance de ma carrière sportive. Je suis aussi très heureuse pour l'équipe de France. » - Camille Dubrana



Maillard, une première en or !

A l'inverse, Tiphaine Maillard a tenu la finale junior d'un bout à l'autre en débutant avec deux bons scores (3.45 et 2.70) dans des conditions très difficiles (petites vagues et fort vent off shore). La Réunionnaise s'offre le titre européen en avançant la Portugaise Joana Andrade

« Je suis très contente et aussi très surprise ! Les vagues étaient difficiles à surfer. Heureusement, il y avait toute l'équipe sur le bord pour bien me placer. C'était difficile d'avoir de la vitesse (sur les vagues). C'est une super expérience. J'ai essayé d'être bien concentrée, de bien écouter les consignes des coachs et ne pas en faire qu'à ma tête (rires) et ça a marché ! » - Tiphaine Maillard



Les messieurs en argent

Chez les messieurs, on attendait le sacre du Français Benoit Carpentier, champion du monde (2019 et d'Europe (2017) en titre et forcément grand favori à sa propre succession. Surpris par la très longue vague (6.00 pts) de l'Espagnol Guilhermo Carracedo dans les premiers instants, le Breton a couru derrière le score. Passant de la dernière à la deuxième place et luttant jusqu'au bout pour trouver une "bombe"... qui n'est jamais venu. Il prend donc la médaille d'argent en voyant s'échapper la première place pour 0,15 point. Les Italiens Leonard Nika et Airton Cozzolino sont respectivement 3e et 4e. 

« J'aurais aimé faire premier c'est sûr, mais ça reste quand même une place de vice-champion d'Europe. Ce n'est pas rien. Et ça rapporte des points à l'équipe de France pour le classement des nations. Les vagues étaient petites et ça n'a pas trop joué en ma faveur. Je n'ai pas non plus été dans le rythme. J'ai raté le premier échange ce qui m'a un peu mis dans le rouge. Mais c'est la compétition. Je me mettrai plus en rythme la prochaine fois pour aller grappiller plus de points. » - Benoit Carpentier



En juniors, enfin, Titouan Pajot s'offre lui aussi la médaille d'argent après une belle bagarre avec l'Allemand Noa Stender. Un bel exploit pour le jeune vendéen qui participait pour la première fois à une compétition de Sup Surfing ! Egalement engagé en Open pour pallier le forfait de dernière minute de Clément Roseyro, Pajot prend la 6e place après s'être hissé jusqu'en finale de repêchages.

« Je suis super content. Je me suis senti bien parce que j'étais préparé physiquement. Techniquement, ça ne fait pas assez longtemps que je faisais du SUP pour prétendre à mieux. J'ai un peu pêché, notamment en ne surfant pas mieux sur le rail. Mais j'ai donné le meilleur de moi-même. C'est très encourageant et les conseils des coachs vont m'aider pour le futur. » - Titouan Pajot


       
Mots clés : camille dubrana, tiphaine maillard, benoit carpentier, titouan pajot, sup, sup surf, danemark, ffs | Ce contenu a été lu 1604 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
SUP | Le 13/09/2022
Les titres ont été décernés le week-end passé à Montalivet.
Surf | Le 02/03/2021
"Ce clip résume bien ma routine quotidienne qui consiste à varier les supports selon les conditions."