Waterman - The City Surf Project : accroître la diversité dans le surf

Le documentaire Fearless Perspectives nous emmène au cœur de cette organisation américaine dédiée aux jeunes de San Francisco.

- @oceansurfreport -

City Surf Project est une organisation à but non-lucratif dont l'objectif est d'introduire à l'océan des jeunes n'ayant pas forcément cette opportunité. Johnny Irwin, son dirigeant, la présente aussi en d'autres termes : "c'est avant toute chose c'est une organisation de développement de la jeunesse axée sur le surf".

L'idée de l'organisation, située à San Francisco en Californie, c'est de s'appuyer sur le surf et son environnement pour véhiculer des valeurs et compétences qui serviront dans tous les domaines de la vie. De surcroit, l'association permet à ces jeunes (qui n'ont pas la chance d'aller à l'eau dans leur cadre de vie) de se connecter à la nature et de développer des habitudes de vie saines. 


Les enfants et adolescents bénéficiant de ce programme sont également issus de milieux historiquement peu représentés dans le surf. Le rôle de City Surf Project à l'année sera alors aussi d'abaisser ces barrières. 

À l'issue de plusieurs séances de groupe, les participants évoluent également personnellement, en dehors de leur pratique du surf. ils apprenent la patience, la persévérance ou encore la confiance en soi. Des compétences qui se répercutent ensuite dans leur vie quotidienne. En témoigne Trew Gantt, 17 ans, aujourd'hui coach junior pour l'association : "ce que j'ai appris du surf, c'est que peu importe ce qu'il arrive, il y aura toujours une seconde chance pour essayer à nouveau. Il y a toujours une autre vague derrière celle que tu viens de rater".

Les participants ressortent aussi avec leur propre définition du surf : "liberté, joie, excitation, relaxation, exaltation, libération, génial..." Tous les mots sont bons pour définir cette nouveauté bienfaitrice. 


Il y a quelques années, le projet avait été choisi en tant que GoPro Cause de la marque de caméra embarquée. En préambule, celle-ci le présentait comme suit : 

"Les surfeurs du monde entier connaissent bien la tranquillité d'esprit qui suit une session dans l'eau. Les scientifiques ne s'y sont pas trompés et ont étudié la diffusion d'adrénaline, de dopamine, d'endorphines et de sérotonine chez les surfeurs. Les résultats obtenus ont permis de développer des traitements pour des affections allant de la dépression saisonnière à la schizophrénie.

Depuis 2014, City Surf Project apporte la même notion de bien-être physique et psychologique à une nouvelle population, les jeunes sous-représentés de la région de San Francisco. Selon une étude, plus des trois-quarts des enfants dans les zones urbaines où le niveau de violence est très élevé ont déclaré avoir expérimenté cette violence, ce qui peut conduire à une dépression et à un stress post-traumatique."


Sur l'eau, ces enfants échappent aux difficultés de leurs quartiers. Le City Surf Project utilise le surf pour développer leur vision du monde et leur enseigner des connaissances essentielles allant de la nutrition aux bases du surf, en passant par la réanimation cardio-pulmonaire et la formation de maître-nageur. Peut-être plus important encore, les animateurs du City Surf Project apprennent à leurs élèves la valeur de la persévérance dans l'apprentissage et la maîtrise d'un nouveau sport.


- Vidéo par Positive Vibe Warriors - 

> Lire ou relire : "Wallbenders", ou quand le surf n'a pas d'âge

Mots clés : city surf project, san francisco, californie, association, diversité, trew gantt, johnny irwin | Ce contenu a été lu 1333 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 29/10/2021
Une gauche aux allures de carte postale pour ces surfeurs californiens.
Culture - Musique | Le 16/09/2...
Aux États-Unis, ce collectif change les normes pour le meilleur.
Surf | Le 30/06/2021
Régulièrement bercée par un climat inhospitalier, la côte ouest de San Francisco peut cependant réserver de très belles surprises