Waterman - Freedom From the Undertow, ou comment un vétéran de guerre a survécu grâce au surf

Un message d'espoir et de résilience pour tous ceux qui, un jour où l'autre, chercheraient des réponses pour faire face à leur courants internes.

- @oceansurfreport -

"Je ne sais pas si je serais là avec vous, si je n'avais pas pris ma première vague. Je parle de prendre une belle vague et d'avoir cette image mentale, ce moment dans ma vie où j'ai réalisé ce pourquoi j'étais né. D'un coup. Ma vie a changé. Je suis né de nouveau ce jour-là."

Travis Millard est vétéran de l'armée américaine. Dans ce portrait à nu, il parle sans détour de la valeur de sa vie en temps de guerre. "Il y avait des gars, si on en arrivait là, je mourrais pour eux. C'était tacite. Ils avaient une famille, des enfants, une femme, ils avaient des gens qui dépendaient d'eux, pas moi. Je le savais. [...] Nos vies partiraient avant les leurs. Personne n'en parle mais tout le monde le sait. Je donnerais ma vie pour toi, pour que tu puisses continuer car plus de choses dépendent de toi, et c'est ok."

De cette réalité difficile issue de son expérience en Afghanistan, Travis a su trouver la force en lui de trouver les bons enseignements. Pour cela, faire un parallèle avec la pratique du surf a été une véritable porte de sortie. "Quand tu sors et que tu fais l'expérience de cette liberté et de cette joie, tu commences à accepter beaucoup de choses. Et je pense que beaucoup de personnes ne veulent pas accepter. Accepter des choses complètement hors de leur contrôle. C'est quelque chose que le surf te forces à apprendre. Tu ne peux pas faire faire à cette vague ce que tu veux qu'elle fasse."


Dans un parallèle entre la vague et les obstacles de la vie, l'Américain a trouvé une voie : "la force des obstacles est ce qui te propulses en avant, t'animes. Tu n'auras peut-être pas à les dépasser ou les éviter, tu dois bouger avec eux". Dans une communauté très soudée par un vécu difficile, l'ancien soldat aurait voulu partager ce message avec certains de ses amis, décédés suite à leur combat contre leurs démons internes, qui ne trouvaient pas de sens à leur vie.

Son combat interne, Travis le fait à l'eau. Ses pensées destructrices ont commencé à s'évaporer une fois sa planche sous le bras, en direction de la plage. "On trouve le bonheur dans des choses qui ne peuvent pas nous être enlevées". Selon lui, c'est aussi ce qui explique la "joie profonde de la communauté surf" : "pour beaucoup, on pourrait tout leur enlever, et tant qu'ils ont un objet plat sur lequel surfer, ils seront probablement des individus heureux".

"Je ne suis sûrement pas le meilleur surfeur du monde, mais peut-être que j'aime encore plus ça que beaucoup d'entre eux. Ca m'a sauvé des tumultes auxquels je faisais face." conclut-il finalement. 

Un message d'espoir et de résilience pour tous ceux qui, un jour où l'autre, chercheraient des réponses pour faire face à leur courants internes. 

- Vidéo par Alec Wenning -

> Lire ou relire : La surf thérapie, qu'est-ce que c'est ?


      
Mots clés : travis millard, surf, therapie, veteran, santé | Ce contenu a été lu 2269 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 06/12/2021
Dans les Landes, ils sont déjà plus de 20 000 à s'opposer à ce projet de piscine à vagues.
Surf | Le 06/12/2021
Trevor Gordon et Bryce Baker se régalent sur un spot chargé d'histoire.
Autres | Le 05/12/2021
Du surf en Turquie, les vagues de Fuerteventura menacées, Nazaré, la Gold Coast et "l'addiction Pipeline".