XXL - Teahupo'o : les coulisses du ''Code Red'' de 2011 avec Dave Rastovich et Craig Anderson

''Go big or go home.''

- @oceansurfreport -


De la perfection Ă  la difformitĂ©, il n'y qu'un pas. "Code Red", une expression qui rĂ©sonne encore Ă  Teahupo'o tant les Ă©vĂ©nements qui en ont dĂ©coulĂ© ont marquĂ© les esprits. C'Ă©tait en marge du Billabong Tahiti Pro 2011, qui avait vu Kelly Slater s'illustrer et succĂ©der Ă  Andy Irons en surclassant Owen Wright en finale. Le 27 aoĂ»t, le swell historique annoncĂ© atteignait les cĂ´tes du Sud de la presqu'Ă®le de Tahiti en PolynĂ©sie française. Les organisateurs de la compĂ©tition dĂ©cidaient de placer l'event sur "off", et les autoritĂ©s tahitiennes dĂ©clenchaient l'alerte rouge.

C'est cette journée que raconte le mythique réalisateur de films de surf Taylor Steele dans "This Time Tomorrow". Un long-métrage tourné sur huit jours qui relate la quête d'une seule dépression atmosphérique à travers le Pacifique. Avant de parcourir l'Alaska, le Mexique et la Californie, Dave Rastovich et Craig Anderson, les deux protagonistes principaux, ont fait une halte sur la presqu'île tahitienne. Voici les extraits d'un séjour qu'ils ne sont pas prêts d'oublier.

RĂ©alisation : Taylor Steele

Retrouvez l'intégralité du film (VOD) sur Vimeo.

    
Mots clés : tahiti, code red, teahupo'o, 2011, dave rastovich, craig anderson | Ce contenu a été lu 6682 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 03/12/2020
En free-surf, ses apparitions à l'écran se font rares. Mais elles valent toujours le détour.
Surf | Le 02/12/2020
Comme une légende ne meurt jamais, nous avons retracé l'un des moments clé de sa jeune carrière, qui s'est arrêté il y a 15 ans aujourd'hui.